Néfertiti, la Reine-Soleil : des énigmes bientôt résolues ?

Avec Florence Quentin, égyptologue.

Librairie L’Esperluète, 10 rue Noël Ballay, Chartres. 18h30

C’est l’un des visages iconiques de l’Egypte ancienne : Néfertiti, épouse du pharaon monothéiste Amenhotep IV/Akhénaton ( 1353-1357 avant notre ère) est pourtant bien davantage que l’incarnation de la beauté féminine. Le célèbre buste du Musée de Berlin pourrait faire croire que Néfertiti nous est familière. Mais nous ne connaissons que des bribes de vie de cette souveraine, quasiment rien de sa personnalité, seulement le rôle qu’elle a endossé dans la nouvelle religion d’Aton, où elle occupe une fonction essentielle, inédite dans l’histoire égyptienne : elle pourrait avoir partagé le pouvoir avec Pharaon. De nombreuses questions restent posées à ce jour : son buste polychrome, découvert en 1912 à Tell el Amarna, est-il authentique ou plutôt une reconstitution due à son découvreur, Ludwig Borchardt ? Néfertiti a-t-elle succédé à Akhénaton sur le trône d’Egypte sous le nom de pharaon Néfernéferouaton Ankh-Khépérourê ? Est-elle ou non la mère de Toutânkhamon ? La tombe de ce roi pourrait-elle révéler des chambres inconnues qui abriteraient l’ultime demeure de Néfertiti ? L’égyptologue et historienne Florence Quentin analysera les documents disponibles à la lumière des dernières découvertes concernant celle au lumineux nom, « La Belle est venue ».