La misère et la faute – Abandon d’enfants et mères abandonneuses à Paris (1870-1920)

6 déc 2010 - 18:00

Brasserie Hippolyte / 3, rue du Bourg Neuf / Blois

Par Antoine RIVIÈRE, doctorant à l’université de Paris IV

De 1870 à 1920, 200 000 enfants furent abandonnés à Paris. Filles-mères sommées de cacher leur « déshonneur », petites travailleuses de la ville ou journalières des campagnes étaient les grandes pourvoyeuses de l’Assistance publique. Leur histoire raconte la misère et l’opprobre qui accompagnaient la solitude féminine et la maternité hors-mariage.