Le Portugal est-il né de la Reconquista ?

8 sept 2009 - 18:30

Café le Liber’thés / 21, avenue du président Wilson / Blois

Intervenant : Stéphane BOISSELIER, professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Poitiers.

La naissance du Portugal comme État, au début du XIIe siècle, a été précédée par des constructions politiques et peut-être par des traits identitaires préalables; elle est néanmoins tardive (et, à ce titre, c’est un cas que l’on peut observer avec une précision exceptionnelle, pour le Moyen Âge), mais l’identité portugaise n’en est que plus forte.
Un célèbre ouvrage, évoquant l’identité ibérique médiévale écartelée entre Orient musulman et Occident chrétien, s’intitule « l’Espagne, une énigme historique » ; mais c’est au Portugal que cette formule s’appliquerait le mieux : outre les influences islamiques et latines, il a conquis et maintenu envers et contre tout (surtout contre le León-Castille) son indépendance politique au sein du concert ibérique. En fait, c’est surtout après la fin du Moyen Âge, quand les autres royaumes ibériques fusionnent en un seul bloc, que ressort encore plus nettement la force de la personnalité portugaise. De nos jours, c’est encore la seule région au sud des Pyrénées à ne pas faire partie de l’Espagne, véritable affront à une « logique » géographique apparente qui isole (donc unifie) nettement l’Ibérie, en tant que péninsule, sur une carte.
En France et dans toute l’Europe (hors Portugal), l’histoire portugaise est étonnamment ignorée, dans le public cultivé et même parmi les historiens professionnels, sauf pour ses phases très contemporaines – principalement la dictature salazariste et plus encore la « révolution des œillets » de 1974, sur lesquelles abondent les films, reportages et ouvrages – ou pour quelques épisodes popularisés par de grands littérateurs français (le tremblement de terre de 1755, peint par Voltaire, ou les amours du roi Pierre Ier, ressuscitées par la « reine morte » de Montherlant). Ignorance étonnante en France : les Portugais constituent numériquement la plus importante communauté d’origine étrangère et également (cependant ?) l’intégration la mieux réussie. Même en remontant aux temps les plus anciens, des liens étroits existent déjà entre les deux pays puisque l’État portugais a été fondé précisément, au XIIe siècle, par une dynastie d’origine bourguignonne, et certaines réformes les plus fondamentales du royaume portugais ont probablement été inspirées au roi Alphonse III par la « formation » qu’il a reçue en France (comme comte de Boulogne et vassal du roi St-Louis).
Au moment où l’Europe peine à trouver son identité politique, il est intéressant de se pencher sur l’apparition du dernier-né des royaumes ibériques, au XIIe siècle : provinces finalement séparées du royaume de León, issus de la culture galicienne, le duché de Porto et le comté de Coimbra sont, au XIe siècle, des marches-frontières en contact avec al-Andalus ; cette position frontalière (comme à l’Est, le comté de Castille) leur confère identité – y compris en intégrant une part de culture arabo-musulmane) – et indépendance. Cette « aventure », longtemps interprétée comme l’œuvre des princes, puis comme une réalisation de la noblesse féodale, doit être revue à la lumière d’une théorie dite « de l’éthnogenèse », ainsi qu’en prenant en compte les facteurs géographiques (mais en en excluant le déterminisme). Pour ce faire, il faut éliminer toutes les interprétations nationalistes, depuis la naissance de l’histoire méthodique (A. Herculano) jusqu’à l’époque salazariste.

Pour en savoir plus :

  • DURAND (Robert) : Histoire du Portugal (coll. « Nations d’Europe »). Hâtier. Paris. 1992
  • PICARD (Christophe) :  Le Portugal musulman (VIIIe – XIIIe siècle). L’Occident d’al-Andalus sous domination islamique. Maisonneuve et Larose. Paris. 2000
  • BOISSELLIER (Stéphane) :  Naissance d’une identité portugaise. La vie rurale entre Tage et Guadiana (Portugal) de l’Islam à la Reconquête (Xe – XIVe siècles) (« Estudos gerais. Serie universitária »). Ed. Imprensa Nacional – Casa da Moeda. Lisboa. 1998
  • —– :  The portuguese territory before the Portugal : roots or precedents ? Essay of geo-historical approach / Le territoire portugais avant le Portugal : des racines ou des précédents ? Essai de réflexion géo-historique , dans la revue Imago temporis. Medium Aevum, 3. Lleida. 2009