Comment le corps devint le personnage principal de nos étés

3 juin 2010 - 18:00

/ /

Par Christophe GRANGER, enseignant chercheur en histoire contemporaine ( Paris I/CNRS)

Autour de son ouvrage : Les corps d’été – Naissance d’une variation saisonnière XXe siècle, éditions Autrement, 2009


D’où vient l’habitude qui est à présent la nôtre d’arborer chaque été un corps bronzé, détendu et toujours un peu plus dénudé ? À coup sûr, ce déplacement historique est affaire de nouvelles valeurs sociales, de goût pour le bien-être et la nature ; affaire aussi d’identités sociales et sexuelles, qui trouvent à s’y consolider. Mais imagine-t-on, aujourd’hui, la somme des résistances et des violences dont s’est accompagné l’avènement de cette morale des corps d’été ?