L’agonie d’une république. La violence à Rome au temps de César

11 oct 2019 - 16:00

Café Hippolyte / 3, rue du Bourg-Neuf / Blois

Avec Jean-Noël ROBERT,  latiniste et historien de Rome

« La République est morte », écrit Cicéron à son ami Atticus près de quinze ans avant que César ne tombe sous les dagues des conjurés. Un siècle. Telle fut la durée de l’agonie de la République romaine qui succomba sous les coups d’ambitieux dictateurs et chefs militaires, avides d’exercer un pouvoir personnel. De 133 avant notre ère, lorsque Tiberius Gracchus fut éliminé après avoir trahi les institutions républicaines, jusqu’à la mort d’Antoine à Alexandrie, vaincu par Octave à l’été 30, un siècle de guerres civiles, de violences et d’affrontements sanglants ont ravagé Rome et l’Italie.