Auguste, les ambiguïtés du pouvoir

23 fév 2016 - 20:00

Le Grand Hôtel / 9 place du général Leclerc / Tours

Par Frédéric HURLET, Professeur d’Histoire romaine à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense
Tel un sphinx, le premier empereur romain Auguste reste une figure historique énigmatique qui a toujours excellé dans l’art du camouflage et de la dissimulation. Il a légué à la postérité une image protéiforme qui met face à face la détermination froide d’un homme prêt à tout pour s’emparer du pouvoir et son statut de fondateur d’empire divinisé. Fils adoptif de César, il sut tirer parti de sa filiation pour créer un nouveau régime sur les ruines de la République.