La loi du sang Penser et agir en nazi

14 jan 2016 - 18:30

Café le Saint-Hubert / 25, rue de la poste / Châteauroux

Par Johann CHAPOUTOT, Professeur à l’Université Paris III Sorbonne nouvelle
Devant l’ampleur et le caractère inédit des crimes nazis – qu’ils soient collectifs ou individuels -, les historiens butent sur la causalité profonde, qui reste obscure. Ces comportements monstrueux s’appuient pourtant sur des fondements normatifs et un argumentaire juridique qu’il faut prendre au sérieux.