Histoire de Chambres

19 jan 2010 - 18:00

Café le Parisien / 49, rue Noël Ballay / Chartres

Par Michelle PERROT, professeur émérite à l’université de Paris VII

L’ouvrage Histoire de chambres (Seuil) de Michelle Perrot
a reçu le prix Femina Essai 2009.
En partenariat avec la librairie l’Esperluète de Chartres, les Cafés historiques vous proposent une dédicace de l’ouvrage par son auteur, de 18h à 18h30, (juste avant le début de son Café historique), directement au Café le Parisien.

Bien des chemins mènent à la chambre : le sommeil, l’amour, la méditation, Dieu, le sexe, la lecture, la réclusion, voulue ou subie. De l’accouchement à l’agonie, elle est le théâtre de l’existence, là où le corps dévêtu, nu, las, désirant, s’abandonne. On y passe près de la moitié de sa vie, la plus charnelle, celle de l’insomnie, des pensées vagabondes, du rêve, fenêtre sur l’inconscient, sinon sur l’au-delà.

La chambre est une boîte, réelle et imaginaire. Quatre murs, plafond, plancher, porte, fenêtre structurent sa matérialité. Ses dimensions, son décor varient selon les époques et les milieux sociaux. De l’Antiquité à nos jours, Michelle Perrot esquisse une généalogie de la chambre, creuset de la culture occidentale, et explore quelques-unes de ses formes, traversées par le temps : la chambre du Roi (Louis XIV à Versailles), la chambre d’hôtel, du garni au palace, la chambre conjugale, la chambre d’enfant, celle de la jeune fille, des domestiques, ou encore du malade et du mourant. Puis les diverses chambres solitaires : la cellule du religieux, celle de la prison ; la chambre de l’étudiant, de l’écrivain.

Nid et nœud, la chambre est un tissu de secrets. Dans son livre, Histoire de chambres (Seuil) qui a reçu le prix Femina Essai 2009, Michelle Perrot contribue à l’histoire des Chambres. Nuit et jour.

Bibliographie indicative :
Michelle Perrot, historienne, professeure émérite des Universités, a codirigé, avec Georges Duby, les cinq volumes de l’Histoire des femmes en Occident, Plon, 1991-1992 (Perrin, coll. « Tempus », 2002). Parmi ses nombreuses publications : Les Femmes ou les silences de l’Histoire, Flammarion, 1998 (« Champs », 2001) et Mon histoire des femmes, Seuil/France-Culture, 2006 (« Points Histoire », 2008).