Pouvoir politique et conversion religieuse dans l’Empire romain : autour de la conversion de Constantin

20 mar 2014 - 18:30

Café le Saint-Hubert / 25, rue de la poste / Châteauroux

En 312, le jeune Constantin, en lutte contre l’empereur Maxence, adoptait comme dieu tutélaire le dieu des chrétiens, pourtant persécutés par le pouvoir depuis une dizaine d’années. Après sa victoire, la situation du christianisme changea radicalement. La conversion de Constantin est devenu le paradigme de la conversion du prince et elle continue de fasciner les historiens. Le livre récent de Paul Veyne Quand notre monde est devenu chrétien (Albin Michel), loin d’épuiser cette fascination, pose de nouvelles questions. On propose ici d’y répondre dans des perspectives en partie renouvelées par les célébrations récentes du Dix-septième centenaire de l’événement.
Par Claire SOTINEL, professeur d’Histoire ancienne à l’Université Paris-Est Créteil