Les bas-fonds – Histoire d’un imaginaire

11 juin 2013 - 18:30

Café le Parisien / 49, rue Noël Ballay / Chartres

Par Dominique KALIFA, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon – Sorbonne

Gueux, mendiants, misérables, prostituées, criminels, aliénés, détenus, bagnards peuplent de leurs figures hideuses, pour partie réelles et pour partie fantasmées, l’envers ou les dessous de notre société. Ils en sont le repoussoir, la « part maudite », mais aussi l’une des lignes de fuite symbolique et sociale. Car s’ils disent des réalités – la pauvreté, le crime, les transgressions -, ces « bas-fonds » constituent aussi un imaginaire qui traduit tout autant nos inquiétudes et nos anxiétés que certains de nos désirs.