Les adversaires de la croisade : contestation et pacifisme aux XIIe et XIIIe siècles

12 fév 2013 - 20:00

Le Palais / 15 place Jean Jaurès / Tours

Par Martin AURELL, Professeur d’Histoire du Moyen Âge à l’Université de Poitiers, membre de l’Institut Universitaire de France

La croisade est proclamée par le pape pour la conquête de la lointaine Terre Sainte. Elle rompt, par conséquent, avec une tradition de guerre défensive menée exclusivement par des laïcs. L’Évangile a une indéniable tonalité pacifiste. C’est pourquoi les clercs sont régulièrement pris de remords au sujet de la croisade. Ils voient alors d’un mauvais œil l’existence d’une « guerre sainte », contradictoire dans les termes, qui éloigne tant d’évêques et curés de leurs ouailles.