De la réflexion d’un auteur à la réalisation graphique d’un cheminement pour la transmission des savoirs, il y a l’outil de représentation précieux qu’est la carte. Comment s’articule le travail entre l’histoire et la cartographie ?

20 oct 2012 - 15:00

Bar de la Halle aux Grains / place de la République / Blois

Dans le cadre Des Rendez-vous de l’histoire sur le thème Les Paysans

En partenariat avec Jasmine D. Salachas, cartographe et les Cafés-cartographiques

Par Aurélie BOISSIERE, cartographe aux Éditions Belin  et Geneviève BÜHRER-THIERRY, professeur à l’université Paris Est Marne-la-Vallée

De la réflexion de l’auteur, ici l’historienne Geneviève Bührer-Thierry, à la réalisation graphique d’un cheminement pour la transmission des savoirs, il y a l’outil de représentation précieux qu’est la carte.
Et c’est Aurélie Boissière, cartographe, qui a suivi ce cheminement pour l’ensemble des treize volumes de cette collection unique sur l’Histoire de France.
Comment s’est articulé ici le travail entre l’historienne et la cartographe ?