Sang, terre, colonisation : le nazisme et les paysans

18 oct 2012 - 18:00

Café le Liber’thés / 21, avenue du président Wilson / Blois

Dans le cadre Des Rendez-vous de l’histoire sur le thème Les Paysans

Par Johann CHAPOUTOT, maître de conférence à l’Université de Grenoble II, membre de l’Institut universitaire de France

Le sang et le sol… peuple autochtone et donc authentique, les Germains sont, aux yeux des nazis, un peuple de la terre. Le régime se targue de fonder un empire de colonisation paysanne et de valoriser le travail de la terre. En fait, il déstabilise profondément la société paysanne et détruit l’environnement comme jamais auparavant en Allemagne.