Murs une autre histoire des hommes

13 mar 2012 - 18:30

Café le Parisien / 49, rue Noël Ballay / Chartres

Par Claude QUÉTEL, historien, directeur de recherche honoraire au CNRS

Quand ils ne sont ni de maison, ni de prison, les murs sont des instruments politiques.
L’exemple le plus célèbre fut celui qui incarna la guerre froide, à Berlin, et simplement nommé « le Mur ». Et pourtant non seulement les murs de cette nature existent depuis les temps les plus anciens, mais ils n’ont jamais été aussi nombreux aujourd’hui. Murs impériaux comme la Grande Muraille de Chine ou le limes des Romains, d’ostracisme comme les murs des ghettos, religieux comme le Mur des lamentations.
Mais qui connaît l’étonnant mur de la peste, au XVIIIe siècle ? Et aujourd’hui le mur antidélinquant de Padoue ? Sait-on que 8 millions d’Américains vivent actuellement, et à leur demande, derrière les murs d’îlots d’habitation sécurisés et que ce phénomène se répand partout dans le monde, y compris en France ? A ces murs de la peur, s’ajoutent murs-manifestes et murs de mémoire : tous nous racontent une autre histoire de l’humanité.