Les enjeux liés au développement des faux maquis en France en 1943-1944

23 mai 2011 - 18:30

Café l’Euro-Café / 41, rue Moyenne / Bourges

Par Fabrice GRENARD, agrégé et docteur en Histoire, professeur en lycée et chargé de conférences à Sciences Po Paris

A la fin de l’Occupation, des criminels profitent du contexte pour dissimuler leurs actions derrière un paravent patriotique. Ces « faux maquisards » constituent un défi pour la Résistance qui ne veut pas voir son image ternie. Mais l’accusation de faux maquis apparaît aussi instrumentalisée par la résistance gaulliste pour discréditer les communistes.