L’exode de 1940

18 jan 2011 - 18:30

Café le Saint-Hubert / 25, rue de la poste / Châteauroux

Par Eric ALARY, docteur en histoire, professeur de khâgne à Tours, chargé de conférences à Sciences Po Paris.

L’exode de mai-juin 1940 est la traduction civile de la défaite militaire, la face la plus visible de la débâcle. Car si les combats, les intrigues politiques et, plus tard, les appels de Pétain et de De Gaulle ne touchent qu’une minorité, le sort des huit millions de Français fuyant l’avancée allemande prend à partie la France entière. Pourtant, cette catastrophe humaine, politique, économique et sociale d’une ampleur sans précédent est demeurée dans l’ombre. Premier ouvrage exhaustif sur le sujet, L’Exode comble un vide de taille sur l’événement emblématique de la débâcle. Durant plusieurs années, l’auteur a consulté des centaines de sources inédites, faisant la part belle aux milliers de témoins – célèbres ou anonymes – de ce gigantesque traumatisme collectif.
En dépassant le cadre des quelques mois qui courent de la mobilisation générale en septembre 1939 jusqu’à l’armistice de juin 1940, il dévoile aussi l’histoire de ceux qui ne sont rentrés que bien plus tard… et de ceux qui ne sont jamais revenus.
Découvrir l’exode permet de mieux comprendre non seulement la France d’aujourd’hui, tant cet événement a marqué la mémoire collective, mais aussi le monde à l’aune des grands drames humanitaires, dont il a été le premier chapitre et l’un des plus dramatiques.

Bibliographie : Eric ALARY, L’exode de 1940, un drame oublié, Perrin, 2009