Pour en finir avec la préhistoire

29 avr 2020 - 18:30

Café le Saint-Hubert / 25, rue de la poste / Châteauroux

Avec Boris VALENTIN, professeur d’archéologie préhistorique Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Etudier ce que l’on appelle la préhistoire, c’est se confronter à l’étrangeté quand on restitue – de plus en plus précisément – les modes de vie des chasseurs-cueilleurs d’autrefois. C’est parfois aussi découvrir une grande familiarité, par exemple dans des œuvres d’art aussi somptueuses que celles de Chauvet ou Lascaux. Tout cela est source d’émerveillement que cet historien de dialogues veut faire partager.