La négation de l’homme dans le réseau concentrationnaire de Mauthausen

26 jan 2017 - 18:30

Vinomania / 12 Rue du Poids du Roi / Blois

Dans le cadre du concours de la résistance 2017

Par Michel Fabréguet, professeur d’histoire contemporaine à l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg et membre du conseil scientifique de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation

A travers l’étude du réseau concentrationnaire de Mauthausen en Autriche rattachée (1938-1945), il s’agira de montrer comment la dignité des concentrationnaires fut niée par le recours à des conditions de détention dégradantes et oppressantes, à des pratiques d’extermination planifiées et au travail forcé. Pourtant les tentatives pour nier l’homme n’entravèrent pas la réaffirmation d’une entraide entre certains détenus et des formes de dissidence sinon d’opposition frontale au système de détention.